vuoto

Sardaigne: la mer oui.. mais pas seulement

Grâce à la douceur de son climat pendant toute l’année et à son kaléidoscope de paysages insérés dans un patrimoine naturel extrêmement riche, la Sardaigne est depuis peu devenue la destination idéale des amateurs d’activités de plein air et de sports comme : le cyclotourisme, le Nordic Walking, l’escalade, le trekking, le canyonisme, le parapente, le VTT, le canoë, l’équitation, la voile, le surf et la plongée sous-marine. 

L’île offre de très nombreuses criques, des hauts-plateaux, des bois et une telle variété de formations rocheuses qu’elle n’a rien à envier ni aux Gorges du Verdon ni au Parc national de « l’Ordesa » en Espagne qui sont des localités attirant les amateurs de vacances sportives.

Faire de l’escalade, grimper et marcher le long des très nombreux sentiers existant sur l’île, c’est s’enfoncer dans des paysages aussi uniques qu’ils sont enchanteurs. Simple prétexte ou au contraire excellente raison, voilà l’occasion de découvrir les endroits les moins courus de l’île et qui conservent encore une certaine identité locale ; celle-ci se reflète sur des paysages de montagne demeurés intacts, mystérieux, riches de caractéristiques environnementales et d’une biodiversité uniques en Europe.

La terre du Gennargentu, les reliefs du Supramonte, les vallées granitiques de l’Iglesiente et de la Gallura, la chaîne des Sette Fratelli ainsi que les talons de calcaire et les falaises de l’Ogliastra surplombant la mer regorgent de centaines de chemins, de sentiers et de pistes praticables en 4x4, à pied ou en VTT, encore enveloppés dans la même atmosphère que celle du temps des premiers voyageurs. Voilà en effet ce que disait le jésuite naturaliste Francesco Cetti au XVIIIe s., fasciné comme il était par les espèces animales et naturelles présentes dans l’île : « il n’y a pas en Italie ce qu’il y a en Sardaigne, ni en Sardaigne ce qu’il y a en Italie ».

Érodées par le vent, ravinées par les pluies, effritées par le temps, les roches surplombant la mer à Capo Testa (S. Teresa di Gallura), à Masua (Iglesias), à Capo Caccia (Alghero), à Cala Gonone (Dorgali), mais aussi l’extraordinaire monolithe de l'Aguglia di Goloritzè (Baunei) ou encore dans l’arrière-pays les parois vertigineuses du Monte Oddeu (Dorgali), du Cusidore (Oliena) et de Su Gorropu (Urzulei – Orgosolo – Dorgali) représentent un défi qu’aiment à relever les passionnés d’escalade, d’escalade libre, de bouldering, de voie ferrée et de canyonisme de l’Europe entière.

Des excursions aussi spectaculaires que sortant de l’ordinaire ont leur point de départ dans la vallée de Lanaitto à Oliena et dans le haut-plateau du Golgo à Baunei : elles comportent de très nombreux parcours plus ou moins difficiles et donc ouverts à tous les amoureux de ce genre de vacances.

Vu le manque d’indications le long des sentiers de l’île, nous conseillons aux visiteurs de s’adresser aux nombreuses coopératives et associations locales. En effet, celles-ci organisent des excursions d’une journée ou même d’une semaine ; elles proposent de confortables structures d’accueil où vous goûterez aussi bien l’hospitalité des Sardes que les plats régionaux les meilleurs.

Dans les alentours

sites archéologiques
Un aperçu Le village sanctuaire d'Abini, le long de la...
musées
Le musée de Teti abrite des matériels archéologiques...
villages
Le village de Teti occupe un site exceptionnel, avec comme...
sites archéologiques
Un aperçu Le village se trouve dans la région du...
villages
Situé au beau milieu des montagnes du Mandrolisai, Austis...
villages
Olzai est un vieux village blotti au milieu des forêts de...
villages
Ovodda se trouve au cœur de la Barbagia d'Ollolai, au pied...
villages
Le village de Tiana, situé à environ 500 mètres d'altitude...
villages
Ollolai se trouve sur le Monte San Basilio Magno, au cœur d...