Des tours côtières, cent points de vue

Torre e baia di Porto Giunco - Villasimius

Des tours côtières, cent points de vue

Un passé glorieux et un présent de star du web, des avant-postes à pic sur la mer d’où l’on peut prendre les plus belles photos
la mer de Sardaigne "à l'honneur"

En bateau, en canoë, en sup, en longeant un promontoire de l’Île vous pourriez apercevoir, camouflé dans le maquis, un nuraghe de ‘surveillance’ ou un système de défense anti-aérienne qui est un vestige des guerres du siècle dernier ou bien un château moyenâgeux au sommet de son bourg. Ou encore plus probablement, vous rencontrez une tour côtière, elles sont environ cent à dominer la côte sarde et ont été construites il y cinq siècles par la Couronne Espagnole. Et aujourd’hui elles se trouvent encore dans les lieux choisis parmi les lieux stratégiques qui garantissaient davantage de contrôle sur la mer, infestée de pirates sarrasins en ce temps-là. Elles grimpent sur les bords de hautes péninsules rocheuses qui s’avancent sur l’eau, recouvertes de végétation méditerranéenne et de fleurs spontanées. C’est à leurs pieds que commence un monde sous-marin vivant et coloré, recherché pour pratiquer la plongée et la randonnée palmée.

Mais si vous voyez une tour depuis la plage et ne pouvez pas résister à la tentation de partager une belle histoire sur Instagram, vous pourrez l’atteindre facilement à pied en choisissant le chemin le plus court depuis votre parasol. Et ce sera encore plus amusant de vous y rendre en vtt ou à cheval en suivant les parcours qui, derrière les plages, traversent des paysages insolites, des parcs et des lagunes et arrivent au sommet des promontoires. De là-haut les panoramas sont l’image indélébile des vacances que vous ramènerez chez vous.

Tour de Barì, une beauty farm rien que pour vous

Le long de dix kilomètres de plage libre et déserte vous marcherez sur le rivage avec l’eau aux chevilles. Inspirés des techniques des pierres chaudes et, après un bain, allongés sur les galets plats chargés d’énergie solaire, vous stimulerez le tonus musculaire et la circulation et votre peau deviendra plus lisse. Vous parviendrez revigoré au promontoire de la tour, la séance de fitness se terminera par des plongeons des rochers et vous nagerez dans des eaux propres et transparentes, comme des piscines.
shutterstock_110589668_ogliastra_barisardo_tramont_ana.jpg_resize

La plage de Torre di Barì se trouve près de la Tour espagnole qui se dresse au dessus de la mer. Elle est partagée en deux par le promontoire...

Porto Giunco, une randonnée pédestre douce et salée

Le paysage côtier beau et parfait de Villasimius peut être apprécié à chaque saison, en-dehors de la période des bains. Et alors avec des chaussures confortables aux pieds, marchez entre les rochers, les criques, les plages de sable impalpable et des grains de riz : les itinéraires arrivent aux pieds de Capo Carbonara, après avoir longé l’étang de Notteri. On entrevoit une tour au sommet, il est difficile d’y résister, vous escaladerez le promontoire et vous l’atteindrez. De là-haut tout le monde se tait.
spiaggia di Porto Giunco - Villasimius
Un angle des Caraïbes en Sardaigne, la ‘perle’ de la côte sud-est, à 45 kilomètres de Cagliari: un lambeau sublime de sable très fin et de mer...

Asinara, il n’y a jamais deux sans trois, ou plutôt quatre

Alignées sur le dernier avant-poste pour la défense de l’ile mère, voici l’Asinara, les tours de Trabuccato, Cala d’Oliva et Cala d’Arena et, à un bras de mer de l’île Piana, la tour de la Pelosa, la star espiègle du web. Tout autour d’elles, le parc et une histoire parfois légendaire. Comment les visiter toutes ? À pied, à vélo (même à vélo électrique) ou en jeep, d’une extrémité à l’autre de l’île. Chapeau !

La Tour du Prezzemolo, bonne vivante et vertueuse

Ce n’est pas la plus belle et même pas la plus ancienne, mais son regard béni a sauvé Cagliari des incursions et des invasions. Maintenant elle est en vacances et profite de la vue sur la mer de la ville, où depuis quelques années on assiste à un enchaînement d’éloges : pour Luna Rossa c’est le paradis de la voile, pour Gambero Rosso c’est la ville d’Italie où l’on mange le mieux, pour tous ceux qui la connaissent c’est la green la plus agréable qui est candidate pour devenir la capitale européenne du vert 2023.
Torre del Prezzemolo - Capo sant'Elia - Cagliari

On the road, à moto et à vélo

De Bosca à Alghero à moto ou à vélo, il existe 40 kilomètres de paysages naturels où se succèdent des falaises et des criques peu fréquentées à distance de marche. Descendez de selle et suivez les sentiers dans le maquis méditerranéen, un d’entre eux vous conduit à Torre Argentina autour de laquelle un blanc paradis de piscines naturelles vous attend parmi des rochers polis par la mer. Maintenant mettez le masque et chaussez les palmes avant de reprendre la route.
Torre Argentina - Bosa

Une bande de terre suspendue sur la mer

C’est le Sinis, chaque paysage est un frisson de stupeur. Il y a également une ‘oasis’ habitée par de petits amis un peu timides, parmi les bosquets frais et les arbustes parfumés qui, d’un coup, laissent place à une falaise à pic sur la mer. Ici vous vous arrêterez pour attendre le coucher du soleil, à côté d’une ‘sentinelle’ en pierre, avec une caméra ou un smartphone à la main, la Nature est sur le point de peindre un tableau irrésistible.
Oasi di Seu - Cabras

Sujet